mercredi 29 décembre 2021

Tankas industriels

Morceau de charbon

Reflète mille et une couleurs :

Celles des mineurs de fond


Nul n'est fait d'une seule teinte

On est tous des arcs-en-ciel !


Proposition d'écriture : écrire un tanka en rapport avec chacune de ces photos, prises au Musée d'Art et d'Industrie de Saint-Etienne : 



> article précédent

> un tanka, c'est quoi ?

> rappel du projet de résidence

mercredi 15 décembre 2021

A l'année prochaine !

 On se retrouve fin janvier à l'Horme pour la suite de la résidence, puis en février à la Ricamarie. En attendant, bonnes fêtes de fin d'année !



> article suivant

jeudi 2 décembre 2021

Boules de neige

Cette fois ça y est, elle est tombée, la neige ! Elle a même tenu quelques jours. Batailles de boules de neige au programme.

En écriture, on s'amuse aussi à faire des boules de neige avec des mots... On part d'un mot, qui nous en donne d'autres, et puis ça fait boule de neige jusqu'à un petit poème en prose, qu'on peut s'envoyer à la figure !

Quelques textes courts apparaissent, haïkus, inventaires, sensations, en lien avec l'univers de la neige...

Dans la pièce où je suis, au centre de l'école, je colle chaque jour 3 petits post-it sur les vitres, pour que les élèves des autres classes puissent lire des bouts de ce qu'écrivent leurs camarades de CM1-CM2. C'est une sorte de calendrier de l'Avent poétique.

Dans cet igloo

Il y a beaucoup de glaçons

En cas d'urgence, j'ai ma pelle

Je cours avec Achour

Tout à coup on voit un ours tout seul dans la rue

Avec une échelle

Et je vois Uranus dans le ciel

C'est bizarre

Quand il y a de la neige

On voit des gens qui mettent du sel

Il y a des bruits (grrr, grrr)

On sent le vin chaud

On ressent les flocons.

Un grand merci également au Musée de la Mine du Puits Couriot pour la visite, et aux artisans d'art des Ateliers singuliers de Saint-Etienne (la costumière Marie Ampe, la menuisière Marion Zelnik, la tapissière Elsa Martin et l'ébéniste Gaspard Vernay) qui m'ont sensibilisé au quotidien sensible de leur activité.

Fin de ma première période de résidence à la Ricamarie. On se revoit à la fin de l'hiver, où je serai également à L'Horme ! Bonne fin d'année !

> Laurent Contamin

> article précédent

> article suivant

vendredi 26 novembre 2021

A l'école Marcel Pagnol, semaine 1

Les écrits des CM1-CM2 de l'école Marcel Pagnol de la Ricamarie sont toujours motifs à émerveillement :

Couleurs couleurs
Les couleurs tournent dans ton collier
Imaginaire et réel à la fois
(Junon)

Je pars à Nîmes
Pour lire de nouvelles choses
Car lire est ma passion
(Ayoub)

Mes souvenirs de famille
Pour survivre
Pour pas mourir

Et aussi... Dans le cadre de Pop Sciences, une conférence-projection autour des Temps Modernes de Chaplin avec ce questionnement : qu'aurait filmé Chaplin aujourd'hui ?

Une passionnante exposition autour du geste brut des autodidactes au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne.

C'est parti !

 Fraîchement (on annonce de la neige pour la fin de la semaine) arrivé  à la Ricamarie, premiers contacts avec le centre culturel, l'école du Montcel (Marcel Pagnol), premières rencontres avec les élèves, premiers jeux d'écriture... 

Et en parallèle, entretiens avec des professionnels sur les gestes qui constituent leur savoir-faire. En l'occurence, cette première semaine, c'est l'horticulture et la mine qui font l'objet de toute mon attention.

Premières prises de notes de ce qui deviendra peut-être, au printemps, un recueil de formes poétiques brèves. Rappel du projet de résidence 2021/22 dans le département de la Loire, suite au prix Kamari > à lire ici

A la récréation, Ajar Lilia et Sara sont venues me voir : l'une écrit des hommages à ses proches, l'autre s'intéresse aux sujets scientifiques comme les planètes, la troisième enfin écrit un roman sur une lettre mystérieuse qui porte malheur à celui ou celle qui la décachète... L'inspiration ne manque pas.

Et puis toute la classe de CM2 est arrivée. On s'était vus en juin dernier, autour du Soleil de Moses, qui a été publié depuis, on en a un peu reparlé, le cahier qu'ils m'avaient offert, alors, est justement celui sur lequel j'écris ce nouveau projet, dont je leur ai dessiné les contours.

On a commencé à écrire sur quelques objets comme : une couverture, un porte-monnaie, un silex... Chaque élève choisissait des objets auxquels il ou elle tenait, chacun.e a écrit entre 1 et 3 petits poèmes en hommage à son objet.

Quelques exemples :

Dans le désert, j'ai vu un livre / je l'ai pris / et je suis partie : "Vrou !"

Ca a duré longtemps / A la fin, le livre était rempli

(Selin)

Il va très vite

Il est tout terrain :

Véhicule radio-commandé à chenilles

(Riad)

> Laurent Contamin

> résidence dans la Loire

> article suivant